l'AMAP de Magny Les Hameaux

l'AMAP de Magny Les Hameaux

Accueil Nos Producteurs La Budinerie

Prochainement

Mer 20 Déc 18:15 - 19:15
Légumes de Robert
Décembre 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Rick Vandooren et Christophe Vallon
Visite de la ferme de la Budinerie
Vendredi, 16 Décembre 2011 19:20

C'est par une matinée fraiche et ensoleillée que les covoitureurs se sont retrouvés dans la cour de la ferme en ce 10 décembre. Rick Vandooren nous a accueillis en commençant par nous parler de son travail d'agriculteur avec les spécificités de l'année 2011

C'est par une matinée fraiche et ensoleillée que les covoitureurs se sont retrouvés dans la cour de la ferme en ce 10 décembre. Rick Vandooren nous a accueillis en commençant par nous parler de son travail d'agriculteur avec les spécificités de l'année 2011 et a répondu à nos diverses questions avant de nous emmener voir le moulin, qui était en marche, puis le four à sole tournante où sont cuits les pains.

Ce qu'il est bon de retenir pour le futur, c'est que nous avons la possibilité de nous fournir en farine T110, que nous pouvons avoir des bâtards de 1 kg (au prix de 5 euros) ainsi que des brioches ou plus exactement des kramicks (entre pain de mie et brioche) au pépites de chocolat ou aux raisins secs (400g / 4 euros). Les contrats évolueront à partir de 2013 afin de proposer toutes ces nouveautés aux adhérents.

La boulangerie tourne aujourd'hui à sa vitesse de croisière, passant de 400 kg de pain par semaine à son démarrage voici un an, à 1,5 T aujourd'hui. Souhaitant privilégier la qualité sur la quantité, Rick a fait le choix de ne plus augmenter sa production.

Pour effectuer le travail, qui reste très artisanal, il a embauché à la rentrée de septembre, un 2ème boulanger et son fils assure les livraisons en plus de Pauline qui livrait l'AMAP au 1er semestre. Ses employés sont jeunes et habitent le Celle les Bordes. Ses recettes se partagent à parts égales pour 1/3 dans les cantines, 1 autre en magasins et 1/3 entre la boutique et les AMAP au nombre de 13.

Nous avons écouté avec beaucoup d'intérêt ses explications concernant le travail de mouture puis celui de la pâte qui relèvent vraiment de l'art et sont dépendants des conditions météo (hygrométrie, température). Le pain est fait avec un mélange de T80 et de T110 car il nous a appris que les farines complètes n'étaient pas bonnes pour nos estomacs.

J'ai été ravie de cette visite qui a été très complémentaire de la visite de reconnaissance effectuée il y a un an avant l'ouverture des contrats. J'ai particulièrement apprécié le savoir faire, l'éthique et le fort engagement de Rick et suis d'autant plus contente de pérenniser ce partenariat qui participe à l'instauration de ces circuits courts et de grande qualité. Et bien sûr, nombreux sont les visiteurs qui sont repartis avec leur pain sous le bras.

C'est donc avec beaucoup de plaisir que je renouvellerai cette manifestation dans les années à venir, avis à celles et ceux qui n'ont pas pu participer cette fois-ci.

Merci à vous tous qui participez à cette belle aventure.

 

Françoise

Référente contrats farine et pain

Lire la suite...
 
Du grain au pain
Dimanche, 28 Novembre 2010 20:41

DU GRAIN AU PAIN :

L'histoire d'une ferme unique en son genre ...

Enfin des nouvelles du groupe farine ! Il a fallu attendre la fin des semis et les derniers travaux d’aménagement de la toute nouvelle boulangerie pour qu’Eric Vandooren et Christophe Vallon trouvent le temps de nous accueillir, Isabelle et moi-même, pour une 1ère visite de la ferme.

Mercredi 17 novembre, nous nous sommes rendues à la Budinerie, une ferme au milieu des champs entre Cernay et Bullion. Un périple que nous ne regrettons pas car nous avons eu la surprise de découvrir 2 agriculteurs meuniers qui, de convictions en persévérance, d’expérimentations en construction, ont acquis un grand savoir faire dans l’art de cultiver en bio et de moudre à l’ancienne.

Résultats : des céréales saines et riches et une farine de qualité supérieure. Eric et Christophe sont tous deux issus de familles qui faisaient de la vente directe sur des petites fermes.

En 1991, Christophe récupère une partie des terres de son père qui est réticent à la conversion en agriculture biologique. Par conviction personnelle, il persistera dans son idée et, cheminant d’essais en essais, il obtiendra le label en 2000. Cela inspirera Eric qui se convertira l’année suivante et lui proposera une association. Ils travaillent donc ensemble ce qui leur permet de tout partager et de diminuer leurs investissements en matériel et en locaux. Céréaliers, ils ne se satisfont pas de leur position retirés du monde et anonymes dans laquelle les maintient l’agriculture moderne industrialisée. De plus, ils n’obtiennent pas la reconnaissance du fruit de leur travail par un prix décent de leur blé.

En 2006, ils décident alors d’acheter un moulin et la grande aventure de la farine commence.

Ces chercheurs dans l’âme, de démontages de vieux moulins en fabrications sur mesure, vont créer un moulin artisanal totalement original : en matériau de grande qualité (que l’on ne trouve plus en France !!) et automatisé, il est le premier élément d’un schéma de production qui reste le plus simple possible et à taille humaine, tout en privilégiant la qualité sur le rendement à l’instar de la conduite culturale de leurs champs.

C’est ainsi qu’ils transforment 5 à 10% de leur grain en farine d’excellence, le reste des récoltes étant vendu à des meuniers d’Ile de France pour le pain bio de marque Ile de France. Les rotations intermédiaires de protéagineux et de maïs sont écoulées comme fourrages pour les animaux. Mais là encore, ils peinent à valoriser leur farine dans un système privilégiant une logique marchande, le domaine de la bio n’étant pas épargné, et ils refusent de brader leur production de grande qualité. C’est pourquoi Eric se lance dans un investissement de taille en créant une boulangerie qui vient de voir le jour en octobre dernier.

Nous sommes ressorties heureuses et épatées de cette visite face à la qualité du travail effectué à tous les niveaux de la production et au soin apporté à sa gestion. Au-delà de l’activité purement agricole, Christophe a aussi d’autres conventions avec le PNR comme les mares à batraciens et les nichoirs à rapaces qui démontrent le souci qu’il peut porter à l’environnement naturel de ses champs. La visite a duré 2h30 et tous les aspects techniques ont pu être abordés, du travail de l’agriculteur à celui de meunier.

Je suis heureuse de pouvoir travailler en partenariat avec cette ferme et je serais contente de pouvoir organiser des visites pour les abonnés qui pourront ainsi découvrir les coulisses de la Budinerie.

J’ai le plaisir de vous envoyer ce mail quelques jours avant l’AG où nous entérinerons le premier contrat qui liera les adhérents de l’AMAP et le GIE du Val d’Or.

Eric Vandooren sera normalement présent à l’AG pour faire goûter son pain et vous pourrez ainsi avoir ce premier contact avec l’un des 2 agriculteurs.

Le contrat sera diffusé en décembre et la première livraison est prévue pour janvier 2011.

Françoise.

 
La Farine
Vendredi, 29 Octobre 2010 00:00

La Farine

 

Deux agriculteurs travaillent en EARL dans le Parc Naturel Régional à la Celles-Les-Bordes. Leurs blés sont biologiques et leur farine est moulue à la meule de pierre. Ils proposent 2 types de farine : une plus complète (T110) et une plus blanche (T60/70).

 

J’ai effectué les premiers contacts téléphoniques avec Christophe Vallon, l’un des 2 partenaires, et une visite de la ferme est envisagée au mois de novembre, la date restant à préciser. Dans l’optique de préparer cette rencontre, veuillez vous manifester.

 


 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack