l'AMAP de Magny Les Hameaux

l'AMAP de Magny Les Hameaux

Accueil Actualités Les Lettres du Panier La lettre de la présidente -Avril 2011-

Prochainement

Mer 22 Nov 18:15 - 19:15
Légumes de Robert
Ven 24 Nov 19:15 - 19:45
Légumes de Denis
Mer 29 Nov 18:15 - 19:15
Œufs et volailles
Mer 29 Nov 18:15 - 19:15
Légumes de Robert
Ven 1 Déc 19:15 - 19:45
Légumes de Denis
Mer 6 Déc 18:15 - 19:15
Légumes de Robert
Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
La lettre de la présidente -Avril 2011-
Dimanche, 01 Mai 2011 18:37

Chers adhérents,

Dans les rayons des grandes surfaces, nous trouvons des yaourts ayant parcouru 9000 km, des pommes 20 000km et 10% des légumes consommés en France on été cultivés en Chine. Des fraises, des tomates et même du bétail vivant parcourent l'Europe dans un défilé de camions sur nos routes.

A l'heure de l'urgence climatique et des délocalisations massives, nous, amapiens, ne voulons plus consommer ces produits qui ont parcouru des milliers de km et qui peuvent être produits à proximité.

Par notre action, nous encourageons la production locale, le développement des circuits courts entre producteurs et consommateurs. Cette relocalisation concilie respect des conditions de travail décentes et respect du vivant et de la biodiversité, respect humain et environnemental, favorisant l'emploi et les activités locales.

Par ailleurs, nous avons tous constaté une augmentation des prix dans les grandes surfaces sur des produits de première nécessité, due à la répercussion de l'augmentation du prix des matières premières (blé, maïs, gaz, pétrole,...), sans parler de la rapacité des actionnaires.

Les producteurs de l'agriculture bio et des amap sont moins touchés par ces hausses que les agriculteurs conventionnels car ils produisent pour la plupart eux-mêmes leurs semences et grains. Par exemple, les Duhoux de La Ferme des Mares produisent 80% des grains pour nourrir leurs volailles. Ils ont dû acheter du blé et du maïs (augmentation de 30 euros la tonne en 2010) mais en moindre quantité que s'ils étaient entièrement dépendants des semenciers agro-industriels. C'est pourquoi le prix de leurs poulets n'a augmenté que de 10 cents. Pour les mêmes raisons, Jean Edouard Jeauneau qui produit grains et luzernes pour nourrir ses bœufs et veaux, n’a pas augmenté le prix de sa viande depuis 3 ans. Idem pour les paniers de légumes qui n'ont pas augmenté du tout. Aux prix des grains s’ajoute aussi l'effet des circuits courts qui réduit le coût du transport.

Ce choix que nous avons fait et dont nous tirons les bénéfices, entraîne pour chacun d'entre nous une implication solidaire qui passe par un engagement financier mais aussi par une participation active et sans relâche aux tâches inhérentes au fonctionnement de notre amap, notamment lors des livraisons. Nous sommes conscients du poids que représentent ces contraintes pour tous et nous constatons l'essoufflement de cette implication chez un petit nombre d'entre nous (moindre participation aux livraisons, aux activités de l'amap,...) Malheureusement et contrairement à d'autres associations, l'amap ne peut fonctionner sans l'implication durable et rigoureuse de chacun, car la survie de notre action et de nos producteurs est en jeu. Il est donc important que chacun, en fonction de ses possibilités, prenne sa part dans les tâches liées à l'amap. Sans cela, la charge des plus impliqués s'alourdit et risque de les décourager ce qui pourrait ruiner les efforts de tous.

D’autant que ces contraintes se révèlent des moments d’échange, de convivialité et de partage, valeur pivot de l’amap, qui définit notre action et qu’il nous faut transmettre à nos enfants. C’est dans cette optique par exemple, que nous avons associé les jeunes de l’école primaire Louise Weiss à notre participation à l’opération Village des Plantes de la Maison de l’Environnement.

Nous pouvons être fiers du chemin parcouru en si peu de temps (100 amapiens, 7 producteurs soutenus en 1 an et 60 000 euros de contrats).

Faisons en sorte que l’implication de chacun pérennise notre projet dans l'intérêt de chacun de nous et surtout de nos producteurs.

Epaulée des membres du conseil d’administration et des référents, je reste à votre disposition.

Amicalement,

Votre présidente, Isabelle

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack